La Ferme de la Motte

Un partenariat de confiance qui dure depuis près de 20 ans


Entreprise familiale fondée en 1967, la Ferme de la Motte est aujourd’hui l’un des principaux fournisseurs de la grande distribution française en condiments frais (oignon, ail, échalote) et en pommes de terre. Désireuse de toujours garder une longueur d’avance sur un marché fortement concurrentiel, elle fait confiance à Eqraft depuis près de 20 ans.

Au cœur de la Beauce (centre de la France), la Ferme de la Motte récolte, conditionne et vend chaque année près de 50.000 tonnes de produits, dont 17.000 issus de l’agriculture biologique. Gérée par cinq frères et cousins de la famille Lemaire, l’entreprise réalise un chiffre d’affaires annuel avoisinant les 50 millions d’euros, dont 70% auprès des GMS (grandes et moyennes surfaces). « Nous nous efforçons d’être un partenaire constant et fiable pour nos clients », explique Matthieu Lemaire, l’un des deux frères. « À côté du prix, qui doit rester le plus attractif possible, l’important pour eux est de pouvoir être approvisionné toute l’année, sans rupture de chaîne. Comme nous sommes une entreprise familiale, nous nous organisons de sorte à leur offrir ce service, cette réactivité ». 

À l’écoute de son marché, la Ferme de la Motte a pris dès 2003 le virage du bio et est aujourd’hui réputée pour la qualité de son offre, en pleine expansion. Elle s’est aussi engagée en faveur de la traçabilité de ses produits et a développé des gammes innovantes susceptibles de séduire de nouveaux consommateurs (tresses, grappes et épis de condiments). « Quand on fait affaire avec la grande distribution, rien n’est jamais gagné », confie Matthieu. « Il faut constamment remettre l’ouvrage sur le métier ». 

Accompagnateur de croissance 

C’est en recherchant une solution de calibrage pour ses échalions (un croisement entre oignon et échalote) que la Ferme de la Motte a fait connaissance à la fin des années 1990 avec Eqraft, alors encore dénommé ERC Machinery. « À l’époque, l’échalion était notre levier de développement et ERC avait la machine dont nous avions besoin », raconte Matthieu. Cette commande a été le point de départ d’un partenariat qui n’a cessé de s’amplifier au fil de la croissance de l’entreprise française. 

Qu’il s’agisse d’une simple équeuteuse, de lignes de conditionnement complètes ou d’un outil de traçabilité, la Ferme de la Motte n’a jamais failli de demander conseil à Eqraft pour ses projets d’extension ou le remplacement d’équipements existants. « Nous sommes tous deux des entreprises familiales ; c’est probablement pour cela que le courant passe aussi bien », fait valoir Matthieu Lemaire. « Les Hollandais ne sont pas tendres en affaires, mais chez Eqraft, ils sont très attachés à la satisfaction client et au côté humain de la relation commerciale. Comme nous. D’ailleurs, ce qui m’a toujours plu, c’est de pouvoir m’adresser directement à Gerard [NDLR : van der Knijff, directeur d’Eqraft]. Cela évite de perdre du temps quand on négocie ou quand il y a un souci technique ». 

Le niveau de service proposé par Eqraft est plus élevé que ce qui existe en France


Savoir-faire métier et SAV premium, des facteurs clés 

À la Ferme de la Motte, on apprécie le savoir-faire métier d’Eqraft. « Les Pays Bas sont les plus gros exportateurs d’oignons. Eqraft connaît à fond le marché, ses besoins et les dernières évolutions technologiques, ce qui lui permet de proposer des solutions de mécanisation novatrices. De ce point de vue, et même si nos exigences sont différentes, ils nous aident constamment à avancer », indique Matthieu Lemaire. Il souligne aussi l’importance du SAV, d’autant que de nos jours, les machines communiquent entre elles grâce à des logiciels complexes… et sensibles. « Le niveau de service proposé par Eqraft est plus élevé que ce qui existe en France. Chez eux, il y a toujours quelqu’un qui répond. Et ils sont capables de dépanner une machine en direct via Internet. Ils comprennent que quand je suis à l’arrêt, j’ai un très gros problème. Et ils assurent. Au besoin, le directeur fait le voyage depuis les Pays Bas pour diriger les opérations. Je dis : chapeau ! ».

Un avenir sous le signe de la continuité 

En juin 2018, Eqraft livrera à la Ferme de la Motte une nouvelle ligne de tri et de conditionnement pour les oignons – la troisième déjà – appelée à consolider encore davantage la position de l’entreprise française auprès de la grande distribution. La confirmation, en quelque sorte, de la solidité des liens qui unissent les deux entreprises. « Il y a un grand climat de confiance entre nous et beaucoup de respect mutuel. On se dit les choses en toute franchise », insiste Matthieu Lemaire, qui ajoute : « Les besoins qui sont les nôtres aujourd’hui forgent les produits qu’Eqraft proposera demain. Nous avons donc tout intérêt à nous entraider ». 

Rutger Keurhorst

Director Commerce

Share this: